Recirculation des gaz d'échappement

La recirculation des gaz d'échappement, ou EGR pour Exhaust gas recirculation est un dispositif découvert au début des années 1970 qui consiste à rediriger une partie des gaz d'échappement des moteurs à combustion interne dans le collecteur d'admission.



Catégories :

Moteur à explosion

Recherche sur Google Images :


Source image : www.auto-innovations.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • L'invention propose un système de recirculation des gaz d'échappement pour un... (36) de recirculation des gaz d'échappement est constitué d'un matériau souple.... Quand la dérivation des gaz EGR se situe en aval d'un organe de ... (source : freepatentsonline)
  • positionnement du circuit de retour des gaz EGR. [0010] L'objectif de l'invention, est d'apporter un système de recirculation des gaz d'échappement pour un... (source : publications.european-patent-office)
  • Le débit du système de recirculation des gaz d'échappement est ... RGE (EGR control solenoid valve) du système de recirculation des gaz d'échappement.... (source : lautomobile)

La recirculation des gaz d'échappement, ou EGR pour Exhaust gas recirculation (le terme anglais est plus fréquemment rencontré dans la littérature) est un dispositif découvert au début des années 1970 qui consiste à rediriger une partie des gaz d'échappement des moteurs à combustion interne dans le collecteur d'admission. L'EGR fonctionne principalement à faible charge du moteur ainsi qu'à une vitesse de rotation inférieure à 2500 tr/min. Le taux des gaz réinjectés fluctue de 5 à 35 %.

Avantages

C'est un système anti-pollution installé par les constructeurs pour satisfaire, à moindre coût, les normes européennes.

Ce dispositif, adopté depuis une dizaine d'années sur la majorité des moteurs Diesel, a pour effet de ralentir la combustion du mélange et d'absorber une partie des calories, ce qui diminue la température de combustion. Qui plus est , il limite la présence d'oxygène dans le cylindre. Ces deux effets entrainent une diminution des oxydes d'azote (NOx), à l'origine de la pollution atmosphérique à l'ozone.

Inconvénients

L'EGR augmente la production de particules. Il faut par conséquent trouver un compromis entre la diminution des oxydes d'azote et l'augmentation de particules. Pour résoudre ce problème, les gaz recirculés sont par conséquent refroidis. Le fait d'abaisser la température des gaz réinjectés diminue la production de particules pour le même taux d'EGR.

Description du dispositif et envisageable défaillance

Le dispositif de dépollution par recirculation des gaz d'échappement est généralement constitué d'un échangeur thermique conçu pour refroidir les gaz brûlés et d'une vanne, nommée couramment vanne EGR, qui vient régler le débit de gaz brûlé vers le collecteur d'admission. Cette vanne est pilotée par le calculateur de contrôle moteur.

La panne la plus courante de ce type de dispositif est l'encrassement de la vanne, ce qui entraîne son blocage en position ouverte, et par suite, une perte de puissance, des défauts d'accélération, et dans certains cas des fumées et des ratées moteur !

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Recirculation_des_gaz_d%27%C3%A9chappement.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu