Moteur Jaguar XK

Le moteur Jaguar XK voit le jour en 1949 et resta en production jusqu'à 1994, date à laquelle il a été remplacé par le moteur Jaguar AJ6.



Catégories :

Moteur à explosion - Jaguar

Recherche sur Google Images :


Source image : fr.wikipedia.org
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Le long capot des XK abrite un V8 moderne dont les performances sont légèrement bridées par le poids élevé de la voiture (1.775 tonne en version cabriolet). (source : motorlegend)
  • est l'archétype de la voiture de sport des années 50, ... Le moteur XK. Ce moteur a été le cœur de la production Jaguar pendant presque 40... (source : classic-sport-cars)
  • ... PRODUCTION Jaguar XK 120 (1948-54)  : 12 000 exemplaires à peu près. CHRONOLOGIE 1942 : Démarrage de l'étude et de la conception du moteur XK.... (source : automobile-sportive)

Le moteur Jaguar XK voit le jour en 1949 et resta en production jusqu'à 1994, date à laquelle il a été remplacé par le moteur Jaguar AJ6.

Le bloc est dérivé du moteur de la Jaguar SS de l'entre-deux-guerres. C'est un moteur 6 cylindres en ligne à course longue pourvu d'une culasse aluminium dans laquelle tournent deux arbres à came en tête entraînés par chaîne. Le moteur voit le jour en version 3, 4 litres puis en 1958, la version 3, 8 litres est introduite. En 1965, la version 4, 2 litres est introduite. Il y aura aussi des versions moins puissantes pour les berlines de base. Le moteur sera produit pour énormément d'utilisations différentes. On le verra en utilisation militaire, commerciales (ambulance, véhicule de livraison, camions), véhicule de pompiers, motorisation nautique et même sur les lacs et le lac salé en Utah battant des records de vitesse (Bonneville Salt Flats). Ce moteur est généralement particulièrement fiable, mais demande un assemblage méticuleux avec des tolérances particulièrement faible. C'est aussi pour cette raison que la réputation de Jaguar d'être une voiture peu fiable s'accentuera à partir des années 70. En effet, l'outillage vieilli et les problèmes de main d'œuvre après l'acquisition de Jaguar par British-Leyland feront que les voitures tombent en panne fréquemment et d'une manière désastreuse nécessitant l'échange standard du moteur. Cependant, on voit fréquemment des voitures aux États-unis avec un kilométrage particulièrement élevé de l'ordre de 300 000 kilomètres où plus, et qui ont toujours leur moteur d'origine, tout dépend par conséquent de l'assemblage d'origine.

3, 4

La première utilisation sera en 1949 dans la Jaguar XK120. La version 3, 4 L (3442 cm³) avec un alésage de 83 mm et une course de 106 mm. Avec un bloc fonte et une culasse à double arbre à cames en tête en aluminium, cette première version produit 160 ch (119 kW) avec un taux de compression de 8 :1, la puissance passe à 210 ch (157 kW) avec la culasse de type «C» qui fut dessinée pour les 24 heures du Mans. Une version quatre cylindres fut étudiée, mais elle ne sera jamais produite. Une version à culasse dite «grand Angle» sera développée pour la Jaguar D-Type.


Moteur XK 3, 4 Litres, XK 120
Moteur XK 3, 4 Litres, D-Type

Ce moteur fut utilisé dans les Jaguar suivantes :

3, 8

La version 3, 8 litres fut introduite en 1958. Le bloc est désormais chemisé et l'alésage passe à 87 mm et produit jusqu'à 265 ch (198 kW) en version S pourvue d'une culasse à conduits d'admission droits (straight ports) et de 3 carburateurs SU HD8 de 2 pouces (la culasse dite «Straight ports» est peinte couleur or).

Ce moteur fut utilisé dans les Jaguar suivantes :

Moteur XK 3, 8 Litres, XK 150

4, 2

La version 4, 2 litres sera introduite en 1965. Le bloc moteur est totalement redessiné et les cylindres toujours chemisés sont désormais jumelés 2 par 2, ce qui élimine le passage d'eau entre eux (conception dite «siamoise») et l'alésage passe à 93 mm. Ce nouveau moteur XK produit 170 ch avec deux carburateurs Zenith-Strongberg et jusqu'à 265 ch (198 kW) en version S qui est toujours pourvue des 3 carburateurs SU HD8 de 2 pouces. Ce moteur fut utilisé dans les Jaguar suivantes :

Moteur XK 4, 2 Litres, Carburateurs Weber
Moteur XK 4, 2 Litres, E-Type, Double SU Carburateurs (pas original)
  • Jaguar Mark X
  • Jaguar 420
  • Jaguar 420G
  • Jaguar E-Type
  • Jaguar XJ6
  • Daimler Sovereign
  • Daimler DS420 Limousine
  • Panther J72
  • Panther De Ville

Ce moteur fut utilisé dans les véhicules militaires suivants :

Moteur XK 4, 2 Litres, FV101 Scorpion

La Jaguar XJ6 de 1987 fut la dernière Jaguar pourvue du moteur XK. En 1992, la dernière Daimler DS420 limousine fut produite. Comme l'ensemble des Daimler DS420 limousines elle fut équipée du moteur XK de 4, 2 litres.

Moteur XK 4, 2 Litres, Daimler DS420 Limousine
Moteur XK 4, 2 Litres, Daimler DS420 Limousine

Le fait que le moteur XK ait été commercialisé pendant 6 décennies montre la qualité de la conception originale. Malheureusement, les outils de fonderie resteront inchangés jusqu'à la fin et les tolérances de fabrication du bloc-moteur poseront des problèmes de fiabilité dès la fin des années 70 car l'outillage est désormais particulièrement usé.

2, 4

Pour la version 2, 4 litres, la course fut réduite à 76, 5 mm et le moteur voit sa puissance diminuer à 133 ch (99 kW). Pourvu d'un carburateur Solex downdraft dans les Mark I et Mark II berlines.

Ce moteur fut utilisé dans les Jaguar suivantes :

2, 8

Une version 2, 8 sera introduite dans la XJ6 de base en 1968 et restera en production jusqu'à 1975, puis sera remplacée par le 3, 4 litres. Ce moteur fut utilisé dans les Jaguar suivantes :

Voir aussi

Notes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Moteur_Jaguar_XK.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu