Junkers Jumo 211

Mis à l'étude avant même l'acceptation du Junkers Jumo 210 par la Luftwaffe, le Jumo 211 se présentait comme une version agrandie de son prédécesseur avec une cylindrée de 35 litres.



Catégories :

Moteur à explosion - Moteur d'aviation - Junkers

Recherche sur Google Images :


Source image : www.enginehistory.org
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Wiki : Junkers Jumo 211. Mis à l'étude avant même l'acceptation du Junkers Jumo... de fonctionner à qui plus est haut régime en continu sans chauffe excessive.... (source : techno-science)
  •  messages - 13 auteurs - Dernier message : 14 sep 2006 La pression d'admission maxi est de 0, 8 bars et le régime maxi du ... BMW 801 et les V12 inversés Daimler-Benz DB 601 et Junkers Jumo 211, ... (source : forum-peugeot)
Junkers Jumo 211F
Junkers Jumo 211F
Junkers Jumo 211D

Mis à l'étude avant même l'acceptation du Junkers Jumo 210 par la Luftwaffe, le Jumo 211 se présentait comme une version agrandie de son prédécesseur avec une cylindrée de 35 litres. Il fut le concurrent direct du Daimler-Benz DB 601 qui eut un grand succès dans l'équipement des chasseurs allemands, le Jumo 211 eut tendance à se spécialiser comme moteur de bombardier, équipant entre autres, les Ju 87 et Ju 88, mais aussi le Heinkel He 111. Ce moteur fut une des plus belles réussite de Junkers avec 68 248 exemplaires produits.

Historique

Le Dr. Neugebauer, commença les travaux sur ce moteur, à la demande du RLM dès 1934, une série de prototypes fut construite l'année suivante et essayée. En avril 1937, les premiers exemplaires de série, Jumo 211A sortirent des chaînes de montage de l'usine Jumo de Dessau et commencèrent à être montés dans des avions dès novembre.

En 1940, une refonte lui permit de concurrencer plus efficacement le Daimler-Benz DB 601, introduisant la pressurisation du dispositif de refroidissement, ce qui permettait de fonctionner à qui plus est haut régime en continu sans chauffe excessive. Ce modèle 211E fut suivi par des versions avec un vilebrequin renforcé et un compresseur perfectionné, les 211F et 211J. Ces améliorations permirent de porter le régime maximal à 2 600 tours par minute et la puissance à 1 350 chevaux. Les 211N et 211P, qui en furent dérivés, portèrent la puissance maximale à 1 425 et 1 475 chevaux, grâce une augmentation de la pression d'injection pendant de courtes périodes.

Par la suite, le dessin fut aussi retravaillé par le Dr. Lichte et donna naissance en 1940 au Junkers Jumo 213.

Description et caractéristiques

Le Jumo 211 héritait sa configuration générale de son prédécesseur en V inversé et un compresseur mécanique à deux vitesses. Par contre, il augmentait le nombre de soupapes par cylindre, qui passait de trois à quatre.

désignation du moteur : Junkers Jumo 211A3
disposition : 12 cylindres en V inversé.
course : 165 mm
alésage : 150 mm
cylindrée totale : 34, 97 litres.
rapport de compression : 6, 56 pour 1 (A).
rapport d'entraînement de l'hélice : 0, 645 pour 1 (A).
masse : 640 kg (Ba) 720 kg (J)
longueur : 2173 mm
largeur : 804 mm
hauteur : 1 053 mm
régime maximal : 2 300 tours/minute
puissance maximale : 809 kW; 880 kW (1 200 ch) à 2400 tr/min (Ba)  ; 1 045 kW (1420 ch) à 2 600 tr/min (J)
puissance de croisière (continue)  : 590 kW (800 ch) à 2 100 tr/min (Ba) ; 705 kW (960 ch) à 2 250 tr/min (J)
consommation : 279 g/kWh (211F)

Versions

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Junkers_Jumo_211.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu