Allumage

L'allumage est l'amorce de la combustion de l'essence dans un moteur à explosion.



Catégories :

Moteur à explosion

Recherche sur Google Images :


Source image : www.scooter-system.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • Inflammation du mélange gazeux combustible contenu dans la chambre à explosion; Opération donnant naissance à la combustion d'une poudre ou... (source : fr.wiktionary)

L'allumage est l'amorce de la combustion de l'essence dans un moteur à explosion.

Description du phénomème

Pour s'enflammer, le mélange air-essence, un gaz contenu dans le cylindre doit subir une élévation de température servant à porter une partie de sa masse au-dessus de sa température d'inflammation (ti-380°C).

Sur les premiers moteurs, on utilisait une lame de platine chauffée au rouge par un brûleur.

Sur les moteurs modernes, on utilise une bougie électrique.

L'inflammation du mélange air-essence est génèrée par un arc électrique (étincelle) qui jaillit entre les électrodes d'une bougie d'allumage positionnée dans la chambre de combustion.

L'énergie calorifique dissipée par l'étincelle élève localement la température du mélange et provoque ainsi son inflammation depuis la petite zone proche de la bougie, provoquant la combustion dans le cylindre.

L'avance à l'allumage

L'avance à l'allumage est définie par l'angle de rotation volant qui sépare l'instant d'étincelle du PMH (point mort haut).

Point d'allumage et cliquetis

Un excès d'avance génère des pressions et des températures particulièrement fortes dans le cylindre. Occasionnellemen de fonctionnement, ces conditions peuvent entraîner un processus de combustion anormale : le cliquetis.

Les conditions de fonctionnement moteur variant, il est indispensable d'adapter en permanence l'avance à l'allumage suivant les paramètres moteur (N moteur, remplissage des cylindres, Tours par minute... )

Calcul de l'avance à l'allumage :

Angle = \frac {n\times360} {60\times1000}

n = Nombre de tours par minute

Longtemps l'avance à l'allumage fut réglée de manière plus ou moins fine avec automatismes localisés sur l'allumeur "avance à dépression (pompe à vide reliée à la pipe d'admission, et l'"avance centrifuge" (‘masselottes'animées par la force centrifuge à l'intérieur même de l'allumeur).

Aujourd'hui, les calculs sont précis et exécutés par un calculateur.

Cela permet entre autre une plus grande fiabilité par la disparition d'éléments mécaniques soumis à l'usure, ainsi qu'une précision accrue du déclenchement et de durée de l'étincelle pour des performances optimales.

Nombre de dispositifs d'allumage

Le plus fréquemment, on utilise un seul dispositif d'allumage, même s'il y a plusieurs cylindres. Alors, on répartit les étincelles grâce à un distributeur (Delco).

On peut aussi utiliser un dispositif d'allumage indépendant par cylindre ou groupe de cylindres. A titre d'exemple, un moteur à trois cylindres peut avoir trois dispositifs d'allumage indépendants. Cela sert à se passer de distributeur, mais oblige à utiliser plusieurs bobines et rupteurs.

Les motocyclettes utilisent fréquemment des bobines à deux sorties, permettant d'utiliser une seule bobine pour deux cylindres sans nécessiter de delco (il se fait une étincelle dans deux cylindres simultanément, l'une des deux se faisant au temps d'échappement, par conséquent sans aucun effet : on parle d'étincelle perdue). C'est aussi la solution retenue pour le moteur des 2cv.

Cette astuce, particulièrement employée dans le monde de la motocyclette, permet d'utiliser deux bobines pour 4 cylindres, sans répartiteur.

Voir aussi

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Allumage.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu